Galerie photos

 


 

Cette année, la Compagnie Buissonnière a accompagné nos bénéficiaires dans le projet théâtre pour débouler sur une pièce intitulée « 100 différences et 10 oublis ». Voici l’affiche et quelques photos prises lors des répétitions.

Qu’est-ce que ça signifie « être normal ». Etre handicapé, ce n’est plus être dans les normes et ce n’est pas simple à vivre. Etre vu comme différent, le regard des autres, s’accepter tel qu’on est, c’est un véritable combat.

L’histoire se passe dans une salle d’attente d’un service social. Les personnages sont là parce qu’il ont besoin d’être assistés.

Certains se méfient, d’autres sont à l’aise. Un mélange de doute et d’espoir.

affiche_ok20161006_193512 20161006_193642 20161006_193908 20161006_193919 20161006_193923 20161006_194047 20161006_194107 20161006_194157 20161006_194407 20161006_194417 20161006_194447 20161006_194507 20161006_194544 20161006_194607 20161006_194620 20161006_194626 20161006_194649 20161006_194656  dsc01689 dsc01690 dsc01693 dsc01694 dsc01695 dsc01696 dsc01697 dsc01698 dsc01699 dsc01700 dsc01701 dsc01702 dsc01703 dsc01705 dsc01706 dsc01707 dsc01708 dsc01710 dsc01711

 


 

La mise en place du nouveau décret des centres culturels dont nous vous entretenons abondamment depuis plusieurs mois n’est pas qu’une activité administrative, théorique, prospective et créative se passant dans un bureau ou dans une salle de réunion. C’est également l’occasion de rencontres diverses. Et riches.

L’analyse partagée, deuxième étape importante de la préparation du futur contrat-programme du centre culturel, invite celui-ci à partir à la rencontre de la population. Les formes de cette rencontre, dont le but est de s’habiller l’esprit de la réalité de la commune (le territoire de travail du centre culturel) le plus adéquatement possible, sont propres à chacun. Ici on utilisera l’interview de la population par un groupe de jeunes, là on l’interrogera à partir de photographies, ailleurs on lui proposera de réaliser des capsules vidéo,… Au Centre Culturel Régional de Dinant, l’option « portes citoyennes » a été choisie. Le lecteur découvrira un retour haut en couleur de l’opération En Portes & Vous! dans un tiré à part joint à ce Pas de Conduite.

Cette opération avait pour objectif de mettre l’accent sur l’expression plastique d’une opinion, d’un avis et d’un rêve d’un groupe constitué, d’une association ou encore d’une institution. Afin d’informer les participants potentiels du contenu de la démarche, des réunions ont été organisées en avril, à trois moments différents permettant un maximum de présences. Et d’emblée un constat s’impose: au-delà de l’aspect purement informatif et de l’échange question/réponse propres à une telle rencontre, les participants ont exprimé le vrai plaisir de s’être rencontrés, entendus et découverts. On a beau habiter la même commune, on se connait peu ou pas. On a beau être engagé et être attentif à la vie associative, on ignore l’existence de nombre d’associations du lieu. Fin du premier épisode.

Début septembre, il était proposé aux portiers-décorateurs qui le souhaitaient de réaliser leurs portes au même moment et au même endroit, éclairés par deux passeurs d’art de qualité: Muriel Timmermans et Jean Morette. Et à nouveau la même conclusion: spontanément, des décorateurs qui ne se connaissent pas découvrent le plaisir de se parler, de manger un bout ensemble, de se faire expliquer le pourquoi et le comment de telle ou telle décoration.

Jour J, dimanche 25 septembre 2016, Montmartre. Les portes sont exposées, les langues se délient à nouveau entre les portiers et les visiteurs, des débats s’engagent tant sur la manière de vivre Dinant (« Ah, vous aussi vous trouvez que… ») que sur le rêve exprimé (« Tiens, quelle belle idée! »).

Au moment de mettre le point final à la journée, une évidence: nombre de portes expriment un besoin urgent chez les créatrices et les créateurs de penser des lieux nombreux et bien aménagés visant à améliorer la convivialité; nombre de portes rêvent d’une ville et de ses villages où l’on pourrait se parler, deviser du temps qu’il fait, du temps qui passe, du temps qu’on passerait volontiers à faire autre chose ou à ne rien faire.

Une chose semble certaine: à travers l’information, la préparation, le déroulement du projet En Portes & Vous!, les gens ont « eu bon » de se rencontrer, de se parler.

Voici quelques photos de la création de cette porte par certains de nos bénéficiaires et de celle-ci une fois terminée…

img_20160831_102731 img_20160831_102748 img_20160831_102805 img_20160831_110428 img_20160831_110444 img_20160831_115225 img_20160831_130808 img_20160831_130848 img_20160831_130854 img_20160831_130915img_6204